Devises: l'euro ne craint pas l'emploi américain.

le
0

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne défendait la barre des 1,14 dollar avant le rapport sur l'emploi américain. Mais c'est plutôt la BCE qui semble dicter les prises de position des cambistes actuellement. Pour l'heure, l'euro reste neutre (- 0,04%) mais à 1,1416 dollar, il reste tout proche de son sommet annuel, soit 1,1448.

La principale devise du Vieux Continent prend par ailleurs 0,40% à 129,77 yens, autant contre le sterling à 0,8841, tout en ne grappillant que 0,09% face au franc suisse, à 1,0982.

On attend cet après-midi une statistique clé pour l'économie américaine : le rapport sur l'emploi du Bureau of Labor Statistics pour le mois de juin. Le consensus table sur de 170.000 à 180.000 créations de postes non agricoles le mois dernier, à comparer avec 138.000 en mai, chiffre qui avait déçu. Le taux de chômage devrait rester inchangé à 4,3%, niveau proche du plein emploi.

“On aurait tort certainement de trop se focaliser sur le rapport NFP (les créations de postes non agricoles, ndlr) aujourd'hui”, indiquent les analystes de Saxo Banque. “En effet, aucune surprise n'est attendue au niveau des deux composantes majeures observées de près par la Fed que sont le taux de participation et l'évolution du salaire horaire moyen.”

“Le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed a complètement fait l'impasse sur d'éventuels risques susceptibles de remettre en cause une nouvelle appréciation du taux directeur. De notre point de vue, le vrai marqueur du marché pourrait être la réunion du G20 qui commence aujourd'hui en Allemagne et va durer jusqu'au 8 juillet. Ce sera certainement le G20 le plus important depuis de nombreuses années”, ajoutent les spécialistes.

Mais pour les changes, peut-être l'essentiel est-il ailleurs : depuis le début de l'année, l'euro a regagné environ 9% face au dollar américain. 'Alors que la BCE évoque la réduction de ses rachats d'actifs obligataires, le rendement du Bund va probablement se tendre encore, ce qui pourrait tirer l'euro jusqu'à sa valeur d'équilibre', estiment les spécialistes Changes de Société générale (SG). Inférieur à 0,30% durant la quasi-totalité du mois de juin, le rendement du Bund à dix ans s'est tendu jusqu'à 0,56% ce midi, après un discours de Mario Draghi au Portugal jugé “faucon”.

Les cambistes de SG estiment cette valeur “raisonnable” à 1,25 dollar l'euro. 'Ce qui ne ferait qu'ajouter un élément au casse-tête que doit résoudre le président de la BCE, Mario Draghi', ajoutent-ils.

Parmi les données publiées de ce côté de l'Atlantique, la production industrielle s'est tassée de 0,1% au Royaume-Uni au mois de mai, alors qu'elle a rebondi de 1,9% en France et a augmenté de 1,2% en Allemagne.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux