Devises: en attendant le communiqué de la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - Les cambistes retenaient leur souffle ce midi sur le marché des changes, quelques heures avant le terme du premier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine pour l'année 2016. Pour le moment, la monnaie unique européenne demeurait presque inchangée contre le billet vert et la devise nippone, à respectivement 1,0872 dollar et 128,60 yens.

Notons que la devise européenne perd cependant 0,14% contre le franc suisse à 1,1039, tout en prenant 0,36% face à la livre 0,7599.

'Les cambistes restent prudents et attendent la publication du communiqué du FOMC, ce soir', rappelle-t-on ce matin chez Aurel BGC. En effet, au terme de son dernier comité de politique monétaire (le FOMC), le 16 décembre dernier, la banque centrale américaine avait relevé ses taux directeurs de 0-0,25% à 0,25-0,50%, ce qui représentait son premier 'tour de vis' monétaire conventionnel depuis mi-2006.

Ce faisant, l'institution dirigée par Janet Yellen continuait de 'durcir' sa politique monétaire : rappelons qu'elle avait déjà mis fin, en 2014, aux programmes de rachats d'actifs obligataires en masse appelés QE (ou non conventionnels, par opposition aux taux d'intérêt) et mis en place lors de la crise financière, dès fin 2008.

Autant dire que la Fed change radicalement - et de plus en plus - de braquet monétaire, ce qui est de nature à troubler les investisseurs exposés à la masse énorme d'épargne financière que représente le compartiment obligataire - et les taux d'intérêt qui rémunèrent ces 'papiers'.

Toute la question pour les cambistes est maintenant de savoir à quelle vitesse la Fed continuera à 'resserrer' ses taux directeurs. Voilà quelques semaines, les anticipations tablant sur trois, sinon quatre 'tours de vis' de plus en 2016 n'était pas rares.

Mais depuis lors, les analystes ont mis de l'eau dans leur vin. Par exemple, on attend vendredi la première estimation de la croissance du PIB américain pour le 4e trimestre (T4) 2015. Rappelons qu'elle avait atteint 3,9% au 3e trimestre puis 2% au 4e trimestre. Or le consensus n'arrête pas de baisser : encore supérieur à 1% la semaine dernière, il se situe désormais entre 0,8 et 0,9% pour le T4.

Rappelons aussi que le 19 janvier dernier, le FMI a abaissé ses prévisions de croissance mondiale pour 2016 de 3,6 à 3,4%. Sans surprise, l'ensemble émergent a été touché (en étant ramené de 4,5 à 4,3%), mais les Etats-Unis n'ont pas été épargnés (de 2,8 à 2,6%).

Dans le sillage de l'anticipation d'une croissance plus faible, nombreux sont les courtiers qui ne tablent plus que sur un “tour de vis” de la Fed cette année, voire deux. D'ailleurs, si le rendement du T-Bond à dix ans dépassait les 2,30% le 29 décembre dernier, il est depuis lors retombé à 2%.

“Quels éléments sont donc nécessaires pour que la Fed relève plus de deux fois ses taux en 2016 ?”, se demande-t-on ce matin chez FXCM. Et les analystes de répondre ainsi à leur propre question : “une stabilisation des cours du pétrole est indispensable actuellement au vu de la corrélation positive entre les cours des marchés actions mondiaux et les cours du pétrole, ainsi qu'une progression de l'inflation américaine et une meilleure répartition du taux d'embauche entre les différents secteurs d'activités aux Etats-Unis”, répondent les spécialistes.

Le communiqué (sans conférence de presse cette fois-ci) qui sera publié ce soir par la Fed devrait aider, par son discours, les opérateurs à affiner leurs anticipations. Notons qu'aucun changement n'est attendu du côté des taux.

Chez XTB France, on confirme ce matin que “les analystes seront attentifs au communiqué de presse afin de se faire une idée du rythme auquel les taux seront relevés dans les prochains mois.”

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux