Devises: des doutes avant des statistiques et la Fed.

le
1

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne peinait à se trouver une tendance en se tassant de l'ordre de 0,2% contre le billet vert et la devise nippone, à respectivement 1,0827 dollar et 128,12 yens. La perspective de nombreuses statistiques ainsi que du premier comité de politique monétaire américain de l'année incite à la retenue.

En revanche, rien à signaler contre le sterling britannique, l'euro prenant symboliquement 0,12% contre 1,1002 franc suisse.

“La devise européenne 'profite' de la chute des cours du pétrole et des craintes des investisseurs sur la croissance mondiale. Elle retrouve son statut de 'devise refuge'”, estiment ce matin les analystes d'Aurel BGC.

En effet, les barils de pétrole peinent ces derniers temps à reprendre la barre symbolique des 30 dollars, ce qui fait peser des craintes sur la santé des entreprises qui en dépendent. Notamment les parapétrolières, déjà étrillées en Bourse, mais aussi les producteurs dont les coûts sont les plus élevés, que l'on retrouve notamment en Amérique du Nord et qui, eux, ne sont souvent pas cotés. Le risque obligataire associé est donc probablement disséminé.

De plus, ajoute-t-on chez Aurel BGC, “les cambistes sont aussi prudents avant la publication du communiqué du FOMC demain soir.” En effet, le premier comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine pour l'année 2016 débutera tout à l'heure pour se terminer demain soir.

Il est à noter que de FOMC ne sera suivi ni d'une conférence de presse animée par Janet Yellen, sa présidente, ni d'une mise à jour des projections macroéconomiques. Il faudra pour cela attendre le FOMC suivant, les 15 et 16 mars.

'Les opérateurs de marché ont désormais les yeux tournés sur la publication du communiqué de presse de la Fed', corroborent les courtiers de FXCM. Pour ces derniers, 'la Fed se doit d'évoquer les risques liés à la chute des cours du pétrole en raison du nombre important d'acteurs impliqués dans ce dossier.'

Notons aussi que vendredi, le Bureau of Economic Analysis (BEA) publiera la première estimation de la croissance américaine au titre du 4e trimestre 2015. Après 3,9% au 2e trimestre puis 2% au deuxième, le consensus est de plus en plus sombre : encore supérieur à 1% la semaine dernière, il ne se situe plus qu'à 0,9%, selon la compilation d'Econoday, les prévisions s'étageant entre 0% et 2,3%.

De plus, chez Saxo Banque, on s'inquiète aussi du 1er trimestre 2016 : “les investisseurs craignent que les conditions climatiques extraordinaires aux Etats-Unis ne nuisent à la croissance économique au cours du premier trimestre”, indiquent les spécialistes

Et Saxo Banque de poursuivre, plus près de nous, quant aux nombreuses statistiques attendues tout à l'heure des Etats-Unis : “on surveillera en particulier l'annonce de la confiance des consommateurs du Conference Board. Cette publication fait suite à celle de l'indice de confiance Bloomberg la semaine passée qui est sorti en recul. Une mauvaise surprise n'est pas exclue cet après-midi.”

Le consensus table sur un indice stable en janvier à 96,5 points, comme le mois précédent.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • eliranex il y a 12 mois

    blablabla!!!!!

Partenaires Taux