Devises: d'abord la BCE, après la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - Mercredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne conservait l'essentiel des gains engrangés hier après la publication d'une statistique américaine décevante. Pour l'heure, l'euro reste neutre à 1,1250 dollar.

Il se tasse par ailleurs de 0,49% à 114,26, 0,22% à 1,0889 franc suisse, prend 0,41% à 0,8413 sterling,

Hier en effet, l'indicateur ISM non manufacturier pour le mois d'août a déçu aux Etats-Unis, en se révélant sensiblement inférieur aux attentes. “Son niveau, le plus bas depuis 2010, est inquiétant”, commente Saxo Banque. Idem pour un indicateur de l'emploi très suivi par la Fed. Autant d'indices qui, en plus des créations de postes décevantes dont le Bureau of Labor Statistics a fait état vendredi, incitent nombre d'opérateurs à penser que la Fed ne relèvera finalement pas ses taux lors de sa réunion des 20 et 21 septembre prochains.

Par ailleurs, en vue de la réunion, demain, de son conseil des gouverneurs, “la BCE sera sous le feu des projecteurs cette semaine', souligne ce matin Saxo Banque. Selon le bureau d'études, nombre d'intervenants espère un prolongement du QE ('quantitative easing') de six mois supplémentaires (soit au-delà de mars 2017), alors que l'inflation dans la zone euro ne parvient (toujours) pas à remonter. Une opinion que, cependant, tout le monde ne partage pas.

Du côté des indicateurs européens, les cambistes ont appris ce matin que la production industrielle allemande s'est contractée de 1,5% en rythme séquentiel au mois de juillet, d'après l'office fédéral de statistiques. Les analystes espéraient en moyenne une petite hausse de 0,2%.

Du côté américain, on guettera notamment la publication du 'Beige Book', le recueil conjoncturel de la Fed.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux