Devenu star du web, le jeune «Messi» afghan pourrait rencontrer son idole

le
0
Devenu star du web, le jeune «Messi» afghan pourrait rencontrer son idole
Devenu star du web, le jeune «Messi» afghan pourrait rencontrer son idole

On l'a d'abord cru Syrien, Irakien, avant que les internautes du monde ne partent à sa recherche et que des médias le retrouvent. L'enfant afghan qui avait bricolé un maillot avec un sac plastique de Léo Messi est peut-être en passe de réaliser son rêve. La Fédération afghane de football (AFF) a annoncé ce lundi être en contact avec le joueur argentin pour organiser une rencontre entre la star du Barça et Murtaza, ce fan de 5 ans devenu le chouchou du web. 

«Nous avons eu des contacts préliminaires avec la star du FC Barcelone, mais nous ignorons encore où et quand la rencontre pourra se faire», a indiqué Sayed Ali Kazemi, le porte-parole de la Fédération.

Murtaza Ahmadi, 5 ans, a ému les internautes mais aussi Lionel Messi lui-même lorsque des photos sont apparues mi-janvier sur Facebook le montrant tout sourire, emmailloté dans un sac plastique blanc et bleu transformé en «maillot» de football sur lequel son grand frère a inscrit au feutre «Messi» et «10», le numéro fétiche du joueur du Barça et de l'équipe nationale argentine.

VIDEO. Rencontre avec l'enfant afghan fan de Messi (en anglais)

L'AFF envisage d'envoyer le garçonnet et son père en Espagne ou de «faire venir» Lionel Messi en Afghanistan. Cette dernière option semble cependant peu probable au vu de l'instabilité dont souffre le pays, déchiré par un conflit vieux de plus de 35 ans. Murtaza vit à Ghazni, une province du centre de l'Afghanistan où les rebelles talibans affrontent les forces de sécurité dans le cadre d'une redoutable offensive lancée l'an dernier.

L'ambassade d'Espagne à Kaboul s'est dite «prête à aider» Murtaza et son père à obtenir un visa pour se rendre à Barcelone, mais la Fédération n'a encore entrepris aucune démarche en ce sens. Samedi, Jorge Messi, le père de la star, avait affirmé que son fils était «au courant» de l'histoire de Murtaza et voulait «faire un geste», sans plus de précisions. Si ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant