Devenir propriétaire de son logement social, c'est possible

le
1

Pour encourager l’accès à la propriété des foyers modestes, une convention nationale entre le Ministère de la Ville et la Fédération nationale des coopératives de HLM prévoit la construction de plus de 10.000 logements sociaux dans toute la France.

Être locataire toute sa vie dans un logement social, l’idée peut sembler bien triste et les perspectives d’avenir réduites. Pourtant, tout pourrait changer. C’est en tout cas la promesse qu’ont fait ce mardi le Ministre de la Ville Patrick Kanner et la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives de HLM Marie-Noëlle Lienemann, réunis ce mardi à Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne (94) autour de la nouvelle résidence «Le Newburn». En présence du maire de la ville, les deux têtes d’affiche ont signé une convention nationale visant à la construction de plus de 10.000 nouveaux logements sociaux d’ici 2026 dans les quartiers prioritaires de France, touchés par un taux de pauvreté important. Ces logements construits dans les zones concernées par un objectif de rénovation urbaine devront ainsi être proposés de manière préférentielle à des foyers modestes - sous conditions d’un plafond de ressources - désireux d’acheter une résidence principale.

Une TVA réduite et des aides de 5000 à 10.000 euros

Patrick Kanner estime que les futurs acquéreurs bénéficient d’un véritable «alignement des astres historique». Les astres en question? Une TVA réduite à 5,5%, une prime de 5000 à 10.000 euros par logement et le nouveau prêt à taux zéro. De quoi améliorer nettement la solvabilité des acheteurs. Pour un achat de 150.000 euros, le ménage bénéficiant d’une TVA réduite à 5,5% économisera 22.000 euros sur son acquisition.

Mais à quels prix seront vendus ces logements? Les 1000 nouvelles habitations qui seront construites chaque année seront disponibles entre 2200 et 2300 euros le mètre carré en province, et autour de 3200 à 3500 euros le mètre carré en Ile-de-France. Pour Marie-Noëlle Lienemann, Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives de HLM, cette offre est faite pour «que ceux qui le souhaitent puissent rester vivre dans leur quartier grâce à l’accession».

Un achat sécurisé et garanti dans la durée

Devenir propriétaire quand on a un budget serré présente des risques. Difficultés à rembourser son prêt, décote du bien, événement familial... toutes ces inquiétudes sont de vrais obstacles, les ménages craignant de voir leur rêve tourner au cauchemar. Pour les rassurer, la convention a prévu une garantie: si un ménage n’a plus les moyens de vivre dans le logement qu’il a acheté et de rembourser son prêt, la coopérative locale de HLM s’engage à racheter son bien au même prix et à reloger les habitants dans le parc locatif. Ce, durant les 15 années suivant l’achat. De plus, une assurance-revente compense la décote du bien pendant 10 ans.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 5 mois

    Le préfet de je ne sait quel département va pouvoir acheter son logement social; cela lui fera 11 logements.