Devenir président ne réduit pas l'espérance de vie

le
0
Un chercheur a réalisé une étude afin de démontrer que, contrairement aux idées reçues, les présidents américains ne vivaient pas moins longtemps que leurs concitoyens et, ce, malgré un vieillissement physique notable.

Le stress de la fonction présidentielle fait-il réellement vieillir plus vite ? S. Jay Olshansky, un chercheur américain de l'université de l'Illinois à Chicago, a publié dans le Journal of the American Medical Association une étude qui tend à démontrer que les présidents américains vivent globalement aussi longtemps voire davantage que les autres citoyens de leur pays. En tenant compte des espérances de vie qui étaient les leurs, on se rend compte que 23 des 34 présidents décédés de mort naturelle ont vécu quelques années de plus que ce qui était envisagé.

Quid des tempes grisonnantes et autres rides qui semblent apparaître à vitesse décuplée sur les visages des chefs d'Etats ? «Ce sont des éléments normaux de la prise d'âge», explique Olshansky. Selon le chercheur, personne ne sait, à l'heure actuelle, si ces signes du temps apparaissent en plus grand nombre et plus vite lorsque les présidents sont en fonction. «Même si c'était le cas, on ne meu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant