Devenir auto-entrepreneur après la retraite

le
0

De nombreux retraités souhaitent poursuivre une activité professionnelle, par envie ou par nécessité. Le point sur les règles pour devenir auto-entrepreneur, après son départ en retraite.

Etre retraité et auto-entrepreneur

En France, l'espérance de vie atteint 79 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes, selon les chiffres de l'INSEE pour 2015. De très nombreuses personnes souhaitent poursuivre une activité professionnelle après leur départ en retraite, soit par envie, soit par obligation financière, lorsque la pension de retraite est peu élevée et ne suffit pas à couvrir les dépenses.

Le statut d'auto-entrepreneur séduit de plus en plus de retraités. Mais est-il possible de s'engager sans dommage pour sa pension de retraite ?

Auto-entrepreneur et cumul emploi-retraite

Il est tout à fait possible de s'inscrire au régime d'auto-entrepreneur, dès lors qu'on remplit les conditions du cumul emploi-retraite. La première est d'avoir atteint l'âge légal de départ en retraite, soit entre 60 et 62 ans, et avoir validé le nombre de trimestres nécessaires pour une retraite à taux plein. La seconde est d'avoir liquidé toutes les pensions de retraite (de base et complémentaire).

Dans les autres cas

Si la personne ne bénéficie pas d'une retraite à taux plein, le maintien de la pension dépend du régime de retraite et de l'activité exercée en tant qu'auto-entrepreneur. Ainsi, lorsque l'activité affilie la personne au même régime que celui versant la pension de retraite, un chiffre d'affaire maximal est fixé pour l'activité d'auto-entrepreneur. Si le régime est différent de celui versant la pension, aucun plafond n'est imposé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant