Devenez un personnage du prochain Astérix

le , mis à jour à 11:22
0

Les éditions Albert René ont lancé un jeu-concours sur Internet, dont les gagnants verront leur portrait caricaturé apparaître dans une case du prochain opus qui sort en octobre 2015.

«Et si vous vous retrouviez pour toujours dans la prochaine aventure d'Astérix?» Alors que le prochain album des Aventures d'Astérix paraîtra le 22 octobre 2015 dans les librairies françaises, les éditions Albert René ont trouvé de quoi faire saliver les fans de la bande-dessinée. La société a concocté, avec l'agence de publicité Brand Station, un jeu-concours en ligne - «Le Casting Astérix» - qui invite les internautes à se déguiser en personnage de l'oeuvre (Gaulois, Romain, pirate, etc ...), se prendre en photo et publier cette dernière sur la page Facebook officielle d'Astérix et Obélix.

À la fin de cette opération, qui dure du 9 au 20 février, deux gagnants seront tirés au sort. «Leur photo de casting sera caricaturée par Didier Conrad (le dessinateur, Ndlr) et cette caricature sera insérée comme personnage ‘figurant' dans le prochain album», est-il expliqué sur le site d'Astérix. Cette campagne a été déployée dans plusieurs pays: France, Royaume-Uni, Allemagne et Pays-Bas.

«Cette opération a pour but d'entraîner Astérix, une marque emblématique et statutaire, sur un nouveau support: Internet, en particulier, les réseaux sociaux», explique au Figaro Loïc Chauveau, le président de Brand Station, qui avait déjà réalisé la campagne d'affichage en France et en Belgique à l'occasion de la sortie du dernier album, Astérix chez les Pictes. Pour mettre en place ce casting, il aura fallu plusieurs mois au publicitaire pour convaincre les éditions Albert René. «Il est difficile de prendre des risques avec un monument comme Astérix», explique-t-il. Le Gaulois est le héros de la BD franco-belge la plus lue du monde. Toujours est-il que «la bande-dessinée peut encore élargir son public, en utilisant le média de prédilection des jeunes.»

Un défi qu'Astérix semble relever sans grande difficulté. «Nous constatons d'ores et déjà un emballement général des internautes. Ils jouent vraiment le jeu», se félicite Loïc Chauveau, selon qui ce test était donc bel et bien «une bonne idée».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant