Développement de l'éthanol cellulosique aux Etats-Unis

le
0
(Commodesk) Le producteur américain POET et le groupe chimique néerlandais DSM ont annoncé lundi la création d'une joint-venture dans le but de produire de l'éthanol cellulosique. Basée sur la fermentation de déchets de cultures de maïs, la production de carburant devrait débuter au second semestre 2013.

La joint-venture, détenue à parts égales par les deux compagnies, disposera d'un capital initial de 250 millions de dollars et compte être rentable dès 2014. L'objectif sera d'être compétitif avec l'éthanol issu du maïs. La production devrait avoisiner les 20 millions de gallons la première année, avant de s'établir à 25 millions les années suivantes.

Grâce à ses 26 distilleries sur le territoire américain, POET fabrique chaque année 1,6 milliard de gallon d'éthanol, soit 7% de la production mondiale et 13% de celle des Etats-Unis. Alors que l'éthanol cellulosique en est encore à ses balbutiements, l'EPA (Agence américaine de protection de l'environnement) a fixé comme objectif 36 milliards de gallons d'éthanol en 2022, dont 21 milliards à partir de produits cellulosiques.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant