Devedjian regagne du terrain pour la présidence des Hauts-de-Seine

le
0
Le patron du conseil général pourrait être reconduit le 31 mars, grâce aux divisions des prétendants à sa succession.

«Alors les crabes, ça va les crabes?» L'ancien ministre centriste André Santini interpelle un petit groupe de parlementaires UMP des Hauts-de-Seine, réunis à la buvette de l'Assemblée, la semaine dernière. Le maire d'Issy-les-Moulineaux les interpelle. «À force de vous agiter, vous faites le jeu de Patrick Devedjian et vous ne devriez pas l'enterrer trop vite.» En février encore, tout le monde donnait l'ex-ministre de la Relance pour battu à la tête du département qui a vu naître le chef de l'État à la politique. Patrick Devedjian et Nicolas Sarkozy sont en effet à couteaux tirés. Surtout depuis que l'ancien ministre a accusé le président d'avoir favorisé, cet hiver, l'élection du député maire de Chaville Jean-Jacques Guillet à la tête de la fédération UMP, à sa place. Mais le nom de Devedjian est à nouveau évoqué pour le «troisième tour» des cantonales, l'élection du président de l'assemblée départementale qui aura lieu le 31 mars dans les Hau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant