Devedjian : «Le droit du sol est un fondement du Pacte républicain»

le
4
INTERVIEW - Le président UMP du conseil général des Hauts-de-Seine s'oppose à Jean-François Copé, qui propose de réformer le droit du sol pour «supprimer tout ce qui attire l'immigration clandestine».

LE FIGARO. - Êtes-vous favorable à une réforme du droit du sol, comme le propose le président de l'UMP?

Patrick DEVEDJIAN. - Avant de modifier les lois sans arrêt, il faut commencer par les appliquer. Dans l'affaire Leonarda, le vrai problème c'est que cette famille a dû attendre cinq ans pour connaître la décision négative de l'administration française qui ne lui a pas donné le droit de résider sur le territoire national. Il ne faut pas modifier fondamentalement le droit du sol, qui est un acquis de la Révolution française, un fondement du Pacte républicain. Plus de 25% des Français ont au moins un de leurs grands-parents de nationalité étrangère. La France a toujours intégré un maximum d'étrangers v...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mardi 22 oct 2013 à 22:17

    Ce qui légitime la remise en cause du droit du sol, c'est que nous n'avons plus le contrôle de nos frontières. C'est absurde d'invoquer un hypothétique "pacte républicain" dès lors que les conditions de ce "pacte" ont radicalement changées.

  • patmart3 le mardi 22 oct 2013 à 20:21

    suppression pure et simple du droit du sol, de la cmu et de toutes les niches sociales qui profitent aux étrangers au détriment des Français. !!

  • LeRaleur le mardi 22 oct 2013 à 19:54

    Un principe peut tjrs être changé. Seuls les imbéciles continuent dans l'erreur. UMP -2%

  • M1531771 le mardi 22 oct 2013 à 19:52

    Oui mais il est peut être temps de le remettre en cause, tout comme le principe de regroupement familial !