Devedjian : «L'UMP doit clarifier ses choix»

le
0
INTERVIEW - Pour l'ancien ministre, «la droite est partagée entre la tentation de courir derrière le FN et l'imitation du PS».

LE FIGARO. - Comment jugez-vous la passe d'armes entre gouvernement et opposition sur le décret Perben?

Patrick DEVEDJIAN. - Ce décret est une faute technique assez grossière dont les services de la Chancellerie, constitués principalement de magistrats, sont responsables. On a envie de dire au Syndicat de la magistrature qu'il reste de la place -pour des collègues, cette fois- sur le «mur des cons». En revanche, avoir interrompu le programme de construction et de rénovation des prisons est une faute politique qui incombe à la majorité socialiste. C'est une grave erreur du point de vue de la sécurité, mais aussi sur le plan humanitaire, en raison de la vétusté avancée de notre parc pénitentiaire.

Quel bilan tirer de l'action de Christiane Taubira?

Les quelques r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant