Devedjian accuse Sarkozy d'avoir orchestré sa défaite

le
0
L'ex-ministre de la Relance dénonce vendredi une «campagne orchestrée» contre lui par Nicolas Sarkozy, destinée à lui faire perdre la présidence de la fédération UMP des Hauts-de-Seine.

C'est une semaine noire qui s'achève pour Patrick Devedjian. Après avoir perdu son poste de ministre de la Relance lors du remaniement, il n'a pas été réélu lundi soir à la tête de la fédération UMP des Hauts-de-Seine. Une défaite qu'il attribue à la «campagne orchestrée» contre lui à Nicolas Sarkozy. L'ancien ministre, qui a vidé son sac dans un entretien au Monde, accuse le chef de l'Etat d'avoir man½uvré au motif qu'il aurait perturbé les ambitions politique de Jean Sarkozy dans le fief familial. «Le 15 octobre, j'ai été convoqué en urgence par Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Il s'est ému que cinq candidats se présentent contre son fils Jean aux élections internes de l'UMP à Neuilly», raconte-t-il au quotidien du soir. «Il m'en a rendu responsable. J'ai dit que c'était faux. Il ne m'a pas cru et, très mécontent, m'a dit que j'aurais bientôt 'une surprise'».

Patrick Devedjian raconte ensuite par le menu les pressions exercées, selon lui, p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant