Devant les maires, Sarkozy vante ses «grandes réformes»

le
0
Le chef de l'État a ouvert ce mardi le 93e congrès des maires de France, à la porte de Versailles.

Il y a parfois d'étonnants chassés-croisés. Il y a un an, François Fillon gagnait ses galons de premier ministre à part entière, en prenant la parole devant une assemblée des maires de France (AMF) très remontée. Et Nicolas Sarkozy découvrait que François Fillon pouvait lui servir de bouclier. Il y a dix jours, Fillon, confirmé à son poste, est présenté comme un premier ministre de plein exercice. Pourtant, c'est le président qui était ce mardi devant l'assemblée des maires, réunis porte de Versailles.

Le nouvel équilibre entre les deux hommes ne serait-il qu'une image trompeuse? Trop tôt encore pour répondre, à la veille du discours de politique générale de François Fillon. Une chose est sûre, ce mardi Nicolas Sarkozy a voulu renouer avec les maires, à la veille de plusieurs scrutins clés pour la majorité: les cantonales, en mars, et les sénatoriales en septembre. On a donc retrouvé, le temps d'une allocution, un président moins présidentiel. Contrair

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant