Devancé, le président gambien reconnaîtra sa défaite-Commission

le
0
    BANJUL, 2 décembre (Reuters) - Les résultats encore partiels 
de l'élection présidentielle de jeudi en Gambie donnent le 
président Yahya Jammeh en seconde position derrière son 
principal rival Adama Barrow et le chef de l'Etat sortant va 
reconnaître sa défaite, a déclaré vendredi le président de la 
commission électorale. 
    Au pouvoir depuis 22 ans, l'ancien officier putschiste qui 
promettait de diriger le petit pays d'Afrique de l'Ouest pendant 
un milliard d'années, est crédité pour le moment de 40% des voix 
contre 44% au candidat de l'opposition, selon les résultats 
communiqués par la commission électorale. 
    L'élection présidentielle se déroule en un seul tour. Le 
candidat qui termine en tête est élu, même s'il n'obtient qu'une 
majorité relative. 
    Le troisième homme du scrutin, Mammah Kandeh, aurait obtenu 
environ 15% des suffrages. 
    Plusieurs responsables de la société civile ont cité des 
résultats similaires sur Twitter, sur la base du dépouillement 
de 39 des 53 circonscriptions. 
    Adama Barrow a fait campagne sur la relance de l'économie et 
sur la fin des violations des droits de l'homme dans un pays où 
les opposants sont fréquemment emprisonnés et torturés. Il a 
également promis de démissionner au bout de trois ans afin de 
favoriser la démocratie.   
    Le président Yahya Jammeh a de son côté déclaré pendant la 
campagne que "seul Allah" pourrait lui reprendre le pouvoir 
qu'il lui a donné.       
 
 (Cheikh Sadibou Mane, avec Tim Cocks et Nellie Peyton à Dakar; 
Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant