Deuxième nuit de violences à la Réunion

le
4

SAINT-DENIS DE LA REUNION (Reuters) - Le quartier du Chaudron s'est réveillé dans un décor de désolation, jeudi à Saint-Denis de la Réunion, après une deuxième nuit d'affrontements entre groupes de jeunes et forces de l'ordre.

Ces violences, spontanées et inorganisées, éclatent depuis 48 heures dans un climat de protestation contre la vie chère et la hausse continue du prix des carburants.

Au Chaudron, traces d'incendies, pierres, verre cassé jonchant le sol témoignaient de la violence des heurts qui ont éclaté dans la soirée de mercredi et duré une partie de la nuit.

Policiers et gendarmes mobiles ont repoussé pendant de longues heures les tentatives de pillages, protégeant notamment le principal supermarché du quartier.

Dans la commune du Port, les affrontements ont également repris mercredi soir après ceux de la veille. Des groupes ont notamment tenté de pénétrer dans les parcs de stationnement de concessions automobiles, brûlant plusieurs véhicules.

Les violences se sont également étendues à Saint-Benoît, dans l'est de l'île, où l'entrée d'un supermarché a été forcée, sans que les assaillants ne le pillent complètement, selon un responsable de l'enseigne.

Aucun bilan des dégâts n'était encore disponible, jeudi matin, à la préfecture.

Gilbert Annette, maire (PS) de Saint-Denis, a lancé un appel au calme jeudi matin sur les ondes de la radio publique Réunion Première.

"La situation va empirer à la Réunion si aucune solution n'est apportée au problème du chômage des jeunes et du pouvoir d'achat des populations défavorisées", a-t-il toutefois souligné, invitant l'Etat "à prendre des mesures exceptionnelles pour la Réunion".

Bernard Grollier; édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le jeudi 23 fév 2012 à 09:52

    @bercam01 et M8743521 : tout-à-fait d'accord, sans oublier Mayotte qui n'a rien de commun avec le peuple français, pas même l'Histoire !

  • mduples2 le jeudi 23 fév 2012 à 09:39

    et également à la Seine Saint Denis, la Bretagne, le Nord Pas de Calais, la Creuse, le Limousin, en se focalisant sur Paris et les hauts de seine, débarrassé de Clichy, Gennevilliers, Montrouge, Malakoff. Après on sera bien. N'est ce pas ?

  • M8743521 le jeudi 23 fév 2012 à 09:37

    Il y a cinquante ans que ça dure ces histoires de mains tendues. Arrétons les frais. On a assez de la Gréce pour notre bonheur!Vive l'indépendance financiére,économique et politique de ces pays .

  • bercam01 le jeudi 23 fév 2012 à 09:19

    Je propose qu'on accorde l'idépendance à La Réunion, à La Guadeloupe, à La Martinique et même à La Corse et qu'on les laisse se dém... tous seuls !