Deuxième édition de la "Journée sans voiture" à Paris

le
1
45% DE PARIS FERMÉ À LA CIRCULATION DIMANCHE
45% DE PARIS FERMÉ À LA CIRCULATION DIMANCHE

PARIS (Reuters) - Une "Journée sans voiture", la deuxième du genre, a été organisée dimanche à Paris offrant aux piétons, cyclistes et rollers une pause dans l'agitation habituelle de la capitale.

Cette deuxième édition était plus ambitieuse que celle de l'an dernier, puisque tout ou partie des vingt arrondissements de Paris étaient concernés par la piétonisation temporaire, contre seulement quatre le 27 septembre 2015.

Au total, 45% du territoire parisien et 650 km de chaussées ont été fermées à la circulation, de 11h00 à 18h00, sauf pour les transports en commun, véhicules d'urgence et taxis ou livraisons dont la vitesse était limitée à 20 km/h.

Selon l'organisme de surveillance de la qualité de l'air Airparif, cette journée a confirmé "l'impact positif sur la qualité de l’air des rues fermées au trafic".

"Par rapport à un dimanche comparable (le 11 septembre 2016, sans restrictions de trafic mais avec une météorologie similaire), une baisse moyenne de 20 à 35% de dioxyde d’azote a été observée sur les stations d’Airparif situées dans le périmètre concerné", indique-t-il sur son site internet.

La mairie, en partenariat avec la préfecture de police, a proposé des animations, comme les trophées parisiens de la glisse, ainsi que des promenades insolites et des randonnées en skate balisées.

Plusieurs milliers de personnes en ont profité pour déambuler sur les Champs-Elysées en dépit d'un temps pluvieux.

L'an dernier, la première "Journée sans voiture" avait suscité "l'engouement et permis, le temps d'une journée, de réduire fortement les émissions polluantes et les nuisances sonores", indique la Ville.

"L'esprit de l'événement est écocitoyen, participatif, festif. Il met en avant les questions de mobilité, la lutte contre la pollution, la réappropriation de l'espace public", ajoute-t-elle sur son site internet.

Pour Loreleï Limousin, du réseau Action Climat, "c'est une initiative intéressante" qui "donne à voir les opportunités d'un changement plus pérenne".

"En 2015, avec la première édition de la journée sans voiture, la pollution avait diminué, notamment les émissions en dioxyde d'azote de 20 à 40 %. La pollution sonore avait aussi considérablement diminué", a-t-il dit sur France info.

La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo, qui cherche à réduire la place de la voiture en ville, a également lancé le 8 mai dernier les Champs-Elysées piétons le premier dimanche de chaque mois.

(Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 3 mois

    Un joli folklore, qui arrive un peu tard dans la saison touristique. Il faudrait le faire autour du 15 aout. Et une autre fois en mars au moment des pics de pollution puisque visiblement cela résoud ce problème.