Deux trafics d'armes démantelés entre la Suisse et la France

le
0
    MARSEILLE, 11 juillet (Reuters) - La police française a 
démantelé deux trafics d'armes de guerre entre la Suisse et la 
France qui alimentaient le banditisme de cités sensibles de 
Toulouse et de Marseille ainsi que le grand banditisme 
traditionnel, a annoncé lundi le procureur de la République de 
Marseille. 
    Des armes de différents calibres, dont des Kalachnikov et un 
M16 avec sa lunette de précision et onze chargeurs, ainsi que 
quatorze kilos de munitions, ont été saisis lors des 
perquisitions menées dans les deux pays, en juin et juillet, a 
dit Brice Robin lors d'une conférence de presse.  
    Des explosifs, un kilo de cocaïne, des bijoux et 223.000 
euros en liquide ont également été saisis. Ces deux trafics 
auraient permis l'importation de trois à quatre cents armes. 
    Dix-sept personnes ont été déférées et neuf écrouées dans le 
cadre de ces deux enquêtes menées par la Juridiction 
interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille. Les deux 
fournisseurs résidaient en Suisse et étaient de nationalité 
suisse pour le premier et française pour le second. 
    "Dans le premier dossier, les deux principaux mis en cause 
alimentaient des cités sensibles de Toulouse en armes de 
guerre", a déclaré Brice Robin. "Dans le deuxième réseau de type 
différent, il y avait des importations d'armes de Suisse vers la 
France au rythme d'une à deux fois par mois depuis environ trois 
ans".  
    "Ces armes étaient destinées à des membres du grand 
banditisme traditionnel ainsi qu'à des figures emblématiques du 
narco-banditisme marseillais, dont certains impliqués dans des 
affaires de règlement de comptes", a-t-il ajouté. 
    Selon Eric Arella, Directeur de la Direction Interrégionale 
de la Police Judiciaire de Marseille (DIPJ), le nombre de saisie 
d'armes dans son secteur a augmenté de 22% en un an. 
    Seize personnes ont été tuées par balles depuis le début de 
l'année à Marseille, la plupart sur fond de conflit pour le 
contrôle du trafic de stupéfiants.  
 
 (Marc Leras, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant