Deux tiers des Français contre la dépénalisation du cannabis

le
1
DEUX TIERS DES FRANÇAIS OPPOSÉS À LA DÉPÉNALISATION DU CANNABIS, SELON HARRIS INTERACTIVE
DEUX TIERS DES FRANÇAIS OPPOSÉS À LA DÉPÉNALISATION DU CANNABIS, SELON HARRIS INTERACTIVE

PARIS (Reuters) - L'opposition à la dépénalisation de la consommation de cannabis s'est renforcée depuis mars dernier, puisque 65% des Français y sont désormais hostiles, soit une hausse de 4 points, selon un sondage Harris Interactive pour 20 Minutes diffusé jeudi.

Les partisans de la dépénalisation (33%) sont dans le même temps en baisse de 3 points, précise cette enquête.

De la même façon, les opposants à une éventuelle légalisation du cannabis sont plus nombreux (72%), soit une hausse de 4 points. Seuls 26% indiquent y être favorables, soit une baisse de trois points par rapport à la précédente enquête.

Cette enquête a été réalisée après la déclaration du ministre de l'Education Vincent Peillon, plaidant pour une dépénalisation du cannabis comme un moyen de lutter contre le trafic de drogue dans les cités.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault l'a remis au pas en assurant lundi que le gouvernement ne prévoyait pas de dépénaliser la consommation de cannabis.

Selon le sondage Harris Interactive, les sympathisants de gauche sont toujours plus nombreux que la moyenne à souhaiter tant la dépénalisation (55%) de la consommation du cannabis que sa légalisation (42%), dans des proportions toutefois légèrement inférieures (respectivement -4 et -2 points).

Les sympathisants de droite, eux, y restent particulièrement opposés (respectivement 82% et 86%, soit des proportions plutôt stables).

Ce sondage a été effectué les 16 et 17 octobre auprès d'un échantillon de 1.142 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le jeudi 18 oct 2012 à 14:24

    Cela fait quand même 33% d'irresponsables !