Deux tiers des Allemands ne lient pas réfugiés et attentats-sondage

le
0
    BERLIN, 3 août (Reuters) - Plus des deux tiers des Allemands 
(69%) estiment qu'il n'existe pas de lien direct entre les deux 
attaques islamistes survenues le mois dernier en Allemagne et 
l'arrivée massive de réfugiés majoritairement musulmans dans le 
pays, selon un sondage rendu public mercredi.  
    En revanche, un rapport de la police fédérale (BKA) montre 
que les attaques contre des foyers de migrants restent 
globalement aussi nombreuses qu'en 2015. Six cent soixante-cinq 
attaques ont été recensées jusqu'ici cette année, contre 1.031 
incidents signalés sur l'ensemble de l'an dernier.  
    Un Syrien dont la demande d'asile avait été rejetée et qui 
devait être expulsé en Bulgarie s'est fait exploser le 24 
juillet dernier à Ansbach, blessant 15 personnes. Il avait fait 
allégeance à l'organisation Etat islamique.   
    Six jours plus tôt, la police avait abattu à Würzburg un 
demandeur d'asile de 17 ans, originaire d'Afghanistan ou du 
Pakistan, qui venait d'agresser et blesser cinq personnes à 
l'aide d'une hache. L'EI a également revendiqué cet acte. 
  
    Ces violences ont remis sur le devant de l'actualité la 
politique d'accueil des migrants et réfugiés d'Angela Merkel, 
que la chancelière défend avec vigueur.   
    Selon le sondage Forsa, effectué auprès de 1.007 personnes 
les 28 et 29 juillet, que l'hebdomadaire Stern publiera jeudi, 
seulement 28% des sondés estiment que cette politique, qui a 
principalement bénéficié à des réfugiés fuyant les guerres en 
Syrie, en Afghanistan et en Irak, est responsable de ces 
attaques. La proportion monte à 78% auprès des partisans du 
parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD).  
    Le soutien en faveur d'AfD a gagné deux points de 
pourcentage à 12% après les attaques, selon une autre enquête 
d'opinion parue le mois dernier. 
 
 (Holger Hansen, Andrea Shalal; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant