Deux ténors du barreau pour défendre DSK 

le
0
William Taylor est considéré comme l'un des dix meilleurs pénalistes de Washington. Benjamin Brafman a quant à lui assuré la défense de Michael Jackson.
William Taylor, l'avocat de Washington chargé de la défense de Dominique Strauss-Kahn - au côté de Benjamin Brafman, pénaliste new-yorkais -, connaît bien le directeur du FMI. Vendredi, avant le coup de tonnerre du week-end, il avait déjà été appelé à l'aide pour répondre aux accusations sur les costumes prétendument coûteux de DSK. Samedi soir, alors que le socialiste français est interrogé au commissariat de Harlem, c'est très naturellement vers son «lawyer» américain qu'il se tourne. Les deux hommes s'apprécient. William Taylor, la soixantaine, avocat très réputé de Washington, est connu pour sa francophilie, même s'il s'exprime dans un français moyen. Il a conseillé DSK lorsque celui-ci avait été mis en cause par une économiste hongroise appartenant à son équipe du FMI en 2008. 

À l'époque, c'est Me Jean Veil, ami proche du couple Strauss-Kahn-Sinclair, qui avait recommandé William Taylor au nouveau patron de l'institution internationale

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant