Deux soldats turcs et cinq membres du PKK tués dans le sud-est

le
0
 (actualisé avec raid aérien turc en Irak) 
    ISTANBUL/ANKARA, 3 mai (Reuters) - Des combattants du PKK 
équipés de lance-roquettes et d'armes légères ont attaqué lundi 
un avant-poste de l'armée turque dans le sud-est du pays, 
provoquant des affrontements au cours desquels ils ont perdu 
cinq membres et tué deux soldats turcs, ont annoncé mardi les 
autorités. 
    L'attaque a été lancée dans le district de Semdinli, dans la 
province d'Hakkari, frontalière de l'Irak et de l'Iran, en début 
d'après-midi, précise un communiqué des forces armées. 
    De sources militaires, l'armée turque a bombardé lundi matin 
des cibles du PKK dans le nord de l'Irak, tuant 18 combattants 
kurdes. Le raid aérien a visé le massif montagneux de Kandil où 
sont basés les chefs de l'organisation kurde. 
    Les combats entre le PKK et les forces armées turques ont 
repris avec la rupture, en juillet dernier, de la trêve qui 
était observée par les deux camps depuis deux ans et demi. 
    Depuis, des milliers de combattants kurdes et des centaines 
de civils et de militaires ont été tués et les villes du Sud-Est 
anatolien sont en proie à des violences sans précédent depuis 
les années 90. 
 
 (Daren Butler,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant