Deux soldats tunisiens tués en tentant de libérer un otage

le
0

TUNIS, 12 octobre (Reuters) - Deux soldats tunisiens ont été tués lundi pendant une tentative de libération d'un homme enlevé par un groupe islamiste armé dans une région montagneuse proche de la frontière algérienne, a annoncé un porte-parole de l'armée. L'armée est particulièrement active dans la région du mont Sammama, dans la province de Kasserine, depuis les attentats du musée du Bardo, à Tunis, et dans la station balnéaire de Sousse, tous deux revendiqués par le groupe Etat islamique (EI) plus tôt cette année. Selon le porte-parole, Belhassen Oustali, l'opération menée lundi était destinée à libérer un "civil qui avait été enlevé par des terroristes", dont il n'a pas précisé l'identité. "Deux soldats ont été tués et quatre autres blessés lors de combats avec les terroristes", a-t-il dit. Un groupe islamiste lié à Al Qaïda, Okba Ibn Nafi, a dit sur son compte Twitter avoir exécuté l'otage qui était, selon lui, un indicateur de la police. Des sources sécuritaires ont dit à Reuters qu'il s'agissait d'un berger. (Tarek Amara; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant