Deux soldats tués lors d'une mission en Guyane

le
8
Deux soldats tués lors d'une mission en Guyane
Deux soldats tués lors d'une mission en Guyane

CAYENNE (Reuters) - Deux militaires ont été tués mercredi et deux gendarmes ont été blessés lors d'une mission de lutte contre l'orpaillage sur un site clandestin à Dorlin, sur la commune de Maripasoula, en Guyane française, ont annoncé les autorités.

Les deux soldats du 9e Régiment d'infanterie de marine (Rima) ont trouvé la mort en service, lors d'une intervention conjointe de la gendarmerie et de l'armée en Guyane, précise l'Elysée dans un communiqué.

Deux gendarmes touchés par balles, l'un à l'abdomen, l'autre aux bras et aux jambes ont dû être opérés mais leurs jours ne sont pas en danger, a déclaré jeudi le commandant Hugues Delapierre.

Cette opération menée au sud-ouest de Cayenne "faisait suite aux tirs essuyés par un hélicoptère pendant une opération de lutte contre l'orpaillage illégal", explique-t-on dans le communiqué de l'Elysée.

François Hollande "condamne vigoureusement cette attaque contre des représentants des forces de l'ordre" et "s'engage à ce que tous les moyens soient mis en ouvre afin de retrouver les auteurs de ces crimes".

Le chef de l'Etat a demandé au ministre des Outre-Mers, Victorin Lurel, de se rendre jeudi en Guyane pour rendre hommage aux militaires décédés.

Dans un communiqué commun, Victorin Lurel, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et celui de la Défense Jean-Yves Le Drian "présentent leurs condoléances aux familles, aux proches ainsi qu'aux frères d'arme des militaires décédés dans cette opération".

Les trois ministres "condamnent cette attaque contre des représentants de l'autorité républicaine avec la plus grande fermeté", ajoute le communiqué.

"Tout sera mis en oeuvre afin de retrouver les responsables et garantir le respect de l'ordre public sur la zone", ajoutent-ils.

Chercheurs d'or illégaux et criminalité violentes sont deux maux persistants en Guyane.

Selon les autorités françaises, en trois ans, le nombre d'actions lancées chaque année par les militaires contre les chantiers d'orpaillage illégal a pratiquement doublé, passant de 2.322 en 2009 à 4.127 en 2011.

Franck Leconte, avec Elizabeth Pineau à Paris, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 90342016 le jeudi 28 juin 2012 à 17:14

    guigniols ump guigniols ps

  • knbskin le jeudi 28 juin 2012 à 15:32

    Titre : "Deux militaires tués" ... Il s'agit plutôt de "deux militaires assassinés". Bon, je fais du "politiquement incorrect" ;) ...

  • knbskin le jeudi 28 juin 2012 à 12:58

    Je faisais bien sûr "un peu" d'ironie sur Taubira ... ;) Mais le rétablissement de l'ordre est un impératif pour tout développement. Et compte tenu du contexte (la Guyane, c'est la forêt vierge amazonienne, les frontières sont poreuses et mal connues, etc.), eh bien, il faut y aller, avec des lois adaptées ... et donc répressives "dures" (règles d'engagement). Armée et gendarmes savent faire, à condition d'avoir un mandat.

  • bercam01 le jeudi 28 juin 2012 à 10:03

    La Guyane c'est la France ? Et on tolère que de telles zones de non-droit subsistent ? Quand on fait la guerre aux clandestins et à la criminalité organisée, on la fait avec de vrais moyens : une volonté politique, des chefs compétents, une mission clairement définie avec des règles d'engagement et d'ouverture du feu sans ambiguïté, des hommes et du matériel adaptés en quantité et en qualité. On va voir si la Gauche est capable de faire mieux que la Droite dans ce domaine !

  • M6437502 le jeudi 28 juin 2012 à 09:36

    Bigot,en guyanne,il y a beaucoup de brésiliens.Et les autorités de ce pays ne fait pas grand chose pour retenir ses ressortissants.

  • bigot8 le jeudi 28 juin 2012 à 09:25

    la guyanne c est comme la France, les clandestins ou les fils de clandestins ou voir meme les petits fils de clandestins (allez voir en prison !!) sont des voyous qui n ont aucun respect de l uniforme...a bon entendeur valls salut

  • M6437502 le jeudi 28 juin 2012 à 09:01

    Ce qu'il faut revoir,c'est la lutte contre les orpailleurs.Zone interdite et ouverture du feu systématique.Et non des opérations ou l'on détruit éventuellement le materiel et prière aux contrevenants de repartir...toujours cette morale ridicule.Quant à Taubira,elle se trouve bien mieux où elle est.Elle serait d'ailleurs incapable de régler le problème.

  • knbskin le jeudi 28 juin 2012 à 08:52

    Hommage à nos morts et condolénaces aux familles. La meilleure façon de leur rendre hommage : 1) écrabouiller les assassins ; 2) investir et développer intelligemment ce département potentiellement très riche au lieu de le gaver de subventions improductivesn avec un Kourou isolé au milieu de rien. Je suppose qu'on peut compter sur Mme Taubira ???