Deux soldats maliens tués à la périphérie de Tombouctou

le
0

(actualisé avec attaque d'un convoi de l'Onu, § 4) BAMAKO, 1er septembre (Reuters) - Deux soldats maliens ont été tués lors de l'attaque d'un poste de contrôle au cours de la nuit de lundi à mardi à la périphérie de Tombouctou, a-t-on déclaré de source militaire. "L'attaque menée par des individus armés a eu lieu vers trois heures du matin à un poste de contrôle à la sortie de Tombouctou en direction de Taoudeni", a dit le porte-parole de l'armée, le colonel Souleymane Maiga. "Il y a deux morts." Des habitants de Tombouctou ont indiqué que la présence d'hommes en armes avait été signalée à dix kilomètres de la ville au cours du week-end. Un convoi des Nations unies a par ailleurs essuyé des tirs, mardi entre Gao et Ansongo, qui ont fait un blessé, a déclaré un porte-parole de la Minusma, la mission des casques bleus au Mali. L'accord de paix signé en juin sous l'égide de l'Onu entre le gouvernement et différents groupes armés a été mis à mal ces dernières semaines par la progression de miliciens pro-gouvernementaux en direction du nord, dans les territoires tenus par les rebelles séparatistes touaregs. La milice a accepté la semaine dernière de se retirer de la ville d'Anefis mais ne l'a pas encore fait, ce qui alimente les tensions avec les rebelles touaregs de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA). (Tiemoko Diallo et Adama Diarra; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant