Deux sociétés rappellent leurs fromages pour des raisons sanitaires

le
0
Deux sociétés rappellent leurs fromages pour des raisons sanitaires
Deux sociétés rappellent leurs fromages pour des raisons sanitaires

Une fromagerie de l'Isère a annoncé ce samedi le retrait de la vente de plusieurs de ses fromages pour des raisons sanitaires, tandis qu'un grossiste de Rungis, en région parisienne, a fait de même pour un gorgonzola vendu à la coupe.

La société L'Etoile du Vercors a précisé dans un communiqué avoir procédé au retrait des fromages Saint-Marcellin IGP, Saint-Félicien, Sechon de vache et Tommes du Dauphiné, vendus sous différentes marques commerciales dans toute la France, après la mise en évidence de la présence d'escherichia coli (E. coli) dans ces produits, dont la date limite d'utilisation optimale est située entre le 4 août et le 3 septembre 2014.

«Les magasins concernés par la distribution du lot contaminé ont procédé à son retrait et informé les consommateurs grâce à des affichettes mises sur les lieux de vente concernés», a-t-elle précisé. Certains fromages ayant été commercialisés avant la mesure de retrait, il est demandé aux personnes qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter à leur point de vente.

L'escherichia coli peut entraîner, dans la semaine qui suit la consommation, des gastro-entérites éventuellement hémorragiques, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre, et pouvant être suivies de complications rénales sévères chez les enfants.

Pour tout renseignement, les consommateurs peuvent contacter la société L'Etoile du Vercors au numéro vert 0800 120 120 de 09H00 à 18H00.

Le grossiste Desailly, à Rungis, a indiqué dans un communiqué distinct avoir pris les mêmes mesures pour un gorgonzola de marque «Lago Monate», vendu à la coupe depuis le 1er juillet dans des centres Leclerc en France ainsi que sur des marchés de tout le territoire national.

La présence de la bactérie listeria monocytogenes a été mise en évidence dans ce produit, dont la date préférable de consommation se situe avant le 9 août ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant