Deux-roues : le casse-tête du stationnement

le
0
La réponse de Me Grégoire MARCHAC Avocat à la Cour de Paris et administrateur de l'association des Avocats de l'automobile.
1. Le nombre de deux-roues explose en ville.

Le stationnement sur le trottoir, bien que souvent toléré, reste interdit (art. R. 417-10 du Code de la route). Cet article prévoit que «tout véhicule à l'arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation» et précise qu'est «considéré comme gênant la circulation publique, l'arrêt ou le stationnement d'un véhicule: Sur les trottoirs, les passages ou accotements réservés à la circulation des piétons». C'est une contravention de 2e classe (35 euros) permettant une mise en fourrière. Toutefois, même en restant garé sur le trottoir toute la journée, un seul PV peut être dressé, car c'est une contravention instantanée qui ne cesse que par l'enlèvement volontaire ou forcé.

2. Stationnent des deux-roues sur les places payantes

Cette solution n'est pas interdite. Ces places relèvent du pouvoir du maire qui peut les créer pour réglementer le stationnement. Si un deux-roue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant