Deux réseaux d'immigration clandestine démantelés

le
1
Depuis le début de l'année, 5500 organisateurs et passeurs, membres de 162 structures organisées, ont été interpellés.

Engagé dans une lutte sans merci contre les trafics internationaux de clandestins, l'Office central pour la répression de l'Immigration irrégulière et de l'emploi d'étrangers sans titre (OCRIEST) vient de porter deux rudes coups à de vastes réseaux en une semaine. Dans le cadre de l'opération « Nham-Pai », les policiers ont démantelé une structure vietnamienne faisant transiter des candidats à l'exil via la République tchèque, la Hongrie et l'Allemagne.

Dans ce dernier pays, où réside une forte population vietnamienne en raison des liens historiques avec l'ex-RDA, les clandestins étaient regroupés avant d'être conduits vers la France puis l'Angleterre. «Le Royaume-Uni est souvent le point d'aboutissement de ces filières criminelles qui exploitent chaque jour la misère humaine», a observé mercredi le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, au siège parisien de la Police aux frontières (PAF). Les organisateurs proposaient deux types de voyages : une formu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vouscost le mercredi 23 nov 2011 à 16:42

    L'immigration clandestine a coûté à la France des dizaines de milliards d'euros depuis plus de vingt ans et comme pour tout le reste cela fait partie des priorités pour la lutte de l'assainissement de notre économie donc de notre dette .