Deux recours en justice contre l'OPA sur le Club Med

le
0
DEUX RECOURS EN JUSTICE CONTRE L'OPA SUR LE CLUB MED
DEUX RECOURS EN JUSTICE CONTRE L'OPA SUR LE CLUB MED

par Cyril Altmeyer et Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Deux recours en justice ont été déposés contre l'OPA sur le Club Méditerranée, menaçant de retarder de plusieurs mois l'issue de l'offre prévue pour le 30 août.

Le conseil d'administration du Club méditerranée a accepté fin juin une offre améliorée à 557 millions d'euros proposée par Axa Private Equity et le conglomérat chinois Fosun avec la direction du groupe de loisirs.

Colette Neuville, présidente de l'Association pour la défense des actionnaires minoritaires (Adam), annonce dans le quotidien Le Monde qu'elle compte déposer vendredi un recours pour contester le feu vert accordé par l'Autorité des marchés financiers (AMF) le 16 juillet, permettant l'ouverture de l'offre le lendemain.

Mercredi, a-t-on appris de sources judiciaires, le fonds d'investissement Charity Investment Asset Management (CIAM) a déposé un recours devant la cour d'appel de Paris, qui doit l'examiner le 19 août.

"Il est invraisemblable d'avoir des recours dans ce dossier. Ce dossier a été instruit de manière exemplaire", a réagi Jean-Pierre Martel, avocat du Club Med.

"L'AMF a été très exigeante sur le travail qui lui a été remis et sa décision est particulièrement bien motivée", a-t-il dit à Reuters. "On va perdre entre 4 et 6 mois. Il y a de quoi être furieux, c'est irresponsable."

Si la requête est acceptée, l'offre sera suspendue le temps que la cour d'appel prenne une décision sur le fond, ce qui peut prendre plusieurs mois, selon des sources proches du dossier.

"Compte tenu de la pratique de l'AMF depuis au moins dix ans, l'AMF prend l'initiative de suspendre l'offre dans l'attente de la décision de la cour d'appel. Ce n'est pas automatique mais c'est quasiment systématique", explique un avocat parisien spécialisé dans le droit boursier, qui n'a pas souhaité être nommé.

"À ma connaissance, il n'y a jamais eu d'offre publique qui ait pu véritablement aller à son terme avec des recours en cours", poursuit-il, évoquant un risque de retard de plusieurs mois pour l'OPA.

Les deux recours contestent l'indépendance de l'expert nommé pour examiner l'offre de reprise, jugé trop proche d'Axa Private Equity.

Même relevée de 17 à 17,5 euros, l'offre reste insuffisante, affirme Colette Neuville au Monde. Elle estime que 20 euros aurait été un meilleur prix et regrette que l'expertise n'ait tenu compte que des cash-flow futurs et non pas de la valeur de la marque et de l'immobilier.

Les deux recours dénoncent aussi les conditions selon eux trop favorables accordées aux cadres du groupe.

L'AMF et Club Med se sont refusés à tout commentaire.

L'action Club Méditerranée a clôturé jeudi à 17,52 euros, faisant ressortir une capitalisation boursière de 557,5 millions d'euros.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant