Deux preneurs d'otage tués par la police à Istanbul

le
0

(Actualisé avec fin de la prise d'otage) ISTANBUL/ANKARA, 31 mars (Reuters) - Deux des militants turcs d'extrême gauche qui avaient pris en otage un procureur mardi à Istanbul ont été tués par la police et leur otage a été très grièvement blessé, a annoncé dans la soirée le chef de la police de la ville. Le magistrat blessé a été hospitalisé et subit actuellement une intervention chirurgicale, a précisé Selami Altinok. Son pronostic vital est engagé. Le chef de la police a déclaré que les forces spéciales, qui avaient évacué plusieurs personnes du bâtiment, étaient intervenues après avoir entendu des coups de feu dans le bureau du procureur. La prise d'otage a duré six heures. Pour sa part, un site internet lié au Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C), qui a revendiqué cette prise d'otage, affirme que trois militants ont été tués. "Nos trois amis ont été tués", précise ce site sur Twitter. Peu auparavant, des coups de feu avaient été entendus dans l'immeuble puis deux ambulances avaient quitté les lieux sirènes hurlantes. Les preneurs d'otage menaçaient de tuer le procureur si la police ne reconnaissait pas sa responsabilité dans la mort d'un jeune manifestant l'an dernier. Lors de la prise d'otage, le DHKP-C avait posté sur son site internet une photo du procureur avec un pistolet braqué sur la tête. Le magistrat dirige l'enquête sur la mort d'un adolescent grièvement blessé à la tête lors de manifestations antigouvernementales. Berkin Elvan, qui était âgé de quinze ans, est mort l'an dernier après avoir passé neuf mois dans le coma. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a présidé dans l'après-midi une réunion de crise avec les ministres de l'Intérieur et de la Justice ainsi que leurs prédécesseurs. Le DHKP-C tient le parti AKP au pouvoir pour responsable de la mort de l'adolescent. Il réclame que les policiers qui l'ont frappé fassent des aveux à la télévision et que leurs chefs comparaissent devant des "tribunaux populaires". Ce groupe est classé comme organisation terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis. Il est impliqué dans l'attentat suicide commis en février 2013 contre l'ambassade des Etats-Unis à Ankara. (Asli Kandemir et Humeyra Pamuk; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant