Deux policiers tués en Turquie dans un attentat à la voiture piégée

le , mis à jour à 13:27
0
 (Nouveau bilan) 
    ISTANBUL, 1er mai (Reuters) - Deux policiers ont été tués et 
23 autres personnes ont été blessées dimanche par l'explosion 
d'une voiture piégée devant un commissariat de Gaziantep, dans 
le sud de la Turquie, rapportent le gouverneur de la province du 
même nom et des sources policières.  
    Parmi les blessés figurent 19 policiers. 
    L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat mais la 
Turquie est depuis plusieurs mois le théâtre d'attentats commis 
à la fois par les séparatistes kurdes et les djihadistes de 
l'Etat islamique. 
    La déflagration a été entendue à plusieurs kilomètres de 
distance, a rapporté CNN Turk, montrant les images de l'épave du 
véhicule à proximité du poste de police, et les ambulances et 
camions de pompiers envoyés sur les lieux.    
    Des coups de feu ont retenti au moment de l'explosion et une 
deuxième voiture aurait quitté les lieux précipitamment, a 
déclaré le correspondant de CNN Turk.  
    La province de Gaziantep longe une bande de territoire 
syrien contrôlée par l'organisation Etat islamique et la police 
turque a effectué de nombreux raids contre des djihadistes 
présumés ces derniers mois dans la capitale provinciale, qui a 
abrite de nombreux réfugiés syriens.  
    Des tirs de roquettes ont par ailleurs fait deux blessés 
dimanche à Kilis, dans une autre région proche de la frontière 
avec la Syrie. Les tirs provenaient d'une zone également tenue 
par le groupe radical sunnite.  
    A des centaines de kilomètres plus à l'est, trois soldats 
turcs ont été tués et 14 autres blessés dimanche dans une 
attaque à la roquette menée par des combattants kurdes pendant 
une opération militaire à Nusaybin, a déclaré l'armée dans un 
communiqué. 
    Le sud-est de la Turquie est le théâtre d'une insurrection 
armée menée par les séparatistes kurdes du PKK (Parti des 
travailleurs du Kurdistan), qui ont repris les armes en juillet 
dernier après la rupture du cessez-le-feu avec l'armée turque. 
 
 (Humeyra Pamuk, Seyhmus Cakan; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant