Deux policiers blessés dans des explosions à Lviv en Ukraine

le
0

KIEV, 14 juillet (Reuters) - Deux policiers ont été blessés dans des explosions mardi devant deux postes de police de la ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, a rapporté le ministère de l'Intérieur, qui établit un lien entre ces déflagrations et le face-à-face meurtrier entre le groupe extrémiste Secteur droit et la police le week-end dernier. "Le ministère de l'Intérieur établit un lien entre ces explosions et les événements survenus dans la région des Carpathes (dans l'ouest de l'Ukraine), orchestrés dans le but de déstabiliser le pays", indique le ministre dans un communiqué. Samedi dernier, deux personnes ont été tuées dans une fusillade entre des membres de Secteur droit, un groupe ultranationaliste qui s'est illustré lors des manifestations qui ont abouti à la chute du président pro-russe Viktor Ianoukovitch en février 2014, et des policiers à Moukatchévé dans l'ouest de l'Ukraine. Ces événements ont conduit le chef de l'Etat, Petro Porochenko, à réclamer le désarmement des "groupes illégaux". Le ministère a appelé l'opinion publique à communiquer tout renseignement utile concernant les explosions de Lviv, et a averti qu'une "escalade des violences de ce genre(...) pourrait faire des victimes parmi la population civile, dont des femmes et des enfants". Secteur droit et la police se rejettent la responsabilité du déclenchement des violences à Moukatchévé, mais mardi, un porte-parole du groupe a indiqué que deux de ses membres s'étaient constitués prisonniers aux services de sécurité ukrainiens, le SBU. "Leur but était de donner un compte rendu complet de ce qui s'est produit dans les Carpathes", a dit le porte-parole de Secteur droit, Andriy Stempitsky. (Natalia Zinets; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant