Deux pères divorcés escaladent des ouvrages

le
0

PARIS (Reuters) - Deux pères de famille ont escaladé jeudi et vendredi des ouvrages à Paris et dans l'Essonne pour médiatiser leur combat pour récupérer la garde de leur enfant.

Depuis qu'un père de famille, Serge Chernay, s'était hissé pendant plusieurs jours sur une grue à Nantes le mois dernier, plusieurs hommes ont suivi son exemple pour défendre les droits des pères.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme de 27 ans s'est hissé sur une grue d'un chantier du centre d'Evry (Essonne) pour se plaindre de ses difficultés à voir son fils de trois ans, qui vit au Maroc.

Il a déployé une banderole proclamant : "Adam, bientôt 36 mois, dont 18 sans mon père". L'homme, qui affirme que son fils a été emmené au Maroc par sa mère, voulait sensibiliser le gouvernement sur son sort.

Il a finalement accepté de redescendre de sa grue vendredi vers 17h00. Des vivres et des couvertures lui avaient été apportées dans la nuit, tandis que les policiers du Raid étaient mobilisés sur place.

Originaire de Dordogne, il a dit avoir choisi de mener son action à Evry parce qu'il s'agit de la ville du ministre de l'Intérieur, manuel Valls.

A Paris, un homme de 45 ans a escaladé vendredi en fin de matinée la structure du centre Georges Pompidou et s'est installé pendant une heure sur une poutre au 5e étage, a-t-on appris auprès de la police.

Il en est redescendu de lui-même après avoir obtenu un rendez-vous avec un élu du IVe arrondissement. Il demande à pouvoir récupérer la garde d'une de ses filles.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant