Deux parigots à Vegas

le
0
Le Bellagio, à Las Vegas.
Le Bellagio, à Las Vegas.

Where do you go ? To the Promenade. Oh, you're french, where do you come from ? Paris... Et nous voilà partis dans une énonciation des avantages de notre belle capitale dont on est tellement fier. Et là, le gamin, croisement d'Ashton Kutcher et de Tom Cruise, nous regarde fixement et éclate de rire...Nous sommes dans l'ascenseur de l'hôtel Aria de Las Vegas. Ce gandin vient de nous bluffer. Comme tout le monde dans la capitale du poker. Ce bellâtre n'est pas plus américain que vous et moi. À 25 ans à peine, il nous présente sa conquête (d'un soir). Il est 4 heures du matin, et il raccompagne son trophée, une bomba latina. Nous restons interdits. Les portes de l'ascenseur se referment, et le gamin rit encore, et nous gratifie d'un "ah ! vous trouvez vous aussi que j'ai un bon accent"...Bienvenue à Sin City, la capitale de tous les péchés. Notre mission du jour, tels deux détectives ludiques : repérer les casinos de la ville dans lesquels on a le plus de chance. Hier on a fait le New York-New York (bof), le MGM Grand (pas mal), et la poker room de l'Aria (passons, nos familles nous lisent...).400 dollars in the pocket !

Ce matin, direction le Bellagio, le temple du poker. On admire les lieux, on se moque du gigantisme des Américains, on se frotte les yeux de voir qu'à cette heure-ci de centaines de dingos misent encore, mais un quart d'heure plus tard, on avale deux mauvais expressos au prix jackpot de 10 dollars. Pour se consoler, on en rajoute...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant