Deux Palestiniens abattus par la police israélienne

le
0
 (Actualisé avec deuxième Palestinien tué) 
    JERUSALEM, 26 décembre (Reuters) - Les forces de sécurité 
israéliennes ont abattu samedi deux Palestiniens à Jérusalem et 
en Cisjordanie occupée, alors que les agressions qui ont débuté 
il y a bientôt trois mois ne baissent pas d'intensité. 
    Depuis le mois d'octobre, 128 Palestiniens ont été tués, 
dont 79 ont été décrits par les autorités israéliennes comme des 
agresseurs. Vingt Israéliens et un ressortissant américain ont 
également trouvé la mort au cours de la même période. 
    Samedi, un Palestinien a été abattu près de la vieille ville 
de Jérusalem après avoir "sorti un couteau et tenté de 
poignarder un policier", a déclaré Luba Samri, porte-parole de 
la police. 
    Selon l'armée israélienne, le second Palestinien a été tué 
après avoir foncé sur des soldats à un poste de contrôle routier 
en Cisjordanie. 
    L'homme, âgé de 56 ans, est décédé après avoir été conduit à 
l'hôpital, a précisé le ministère palestinien de la Santé. 
    Djamil Dawoud, un occupant de la voiture qui suivait celle 
de la victime, a contesté la version de l'armée, affirmant que 
la victime avait été abattue pendant l'inspection du véhicule 
par un soldat qui a paniqué. 
    "Un soldat lui a demandé d'avancer et un autre soldat qui 
était sur le bord de la route a glissé en voulant reculer. Le 
second soldat a ouvert le feu et a tiré quatre balles sur le 
conducteur et ils ont ensuite tenté de le soigner", a-t-il 
témoigné. 
    Les attaques et incidents à répétition illustrent la tension 
ambiante et la frustration des Palestiniens face à l'impasse 
dans laquelle se trouvent les négociations de paix.  
    Elles sont également à mettre en lien avec l'opposition des 
musulmans au projet israélien d'accroître l'accès à l'esplanade 
des Mosquées à Jérusalem, principal lieu saint du judaïsme et 
troisième lieu saint de l'islam sunnite. 
 
 (Maayan Lubell, Nidal al-Mughrabi et Ali Sawafta; Simon Carraud 
et Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant