Deux Ouïghours tués à la frontière entre la Chine et le Vietnam

le
0

PEKIN, 19 janvier (Reuters) - Deux membres de la communauté ouïghoure, minorité musulmane et turcophone de Chine, ont été tués par la police chinoise alors qu'ils tentaient de franchir la frontière vietnamienne, rapporte lundi l'agence de presse China News Service. L'incident s'est produit dimanche soir à un péage autoroutier de la région du Guangxi, près de la ville de Pingxiang. Trois Ouïghours ont résisté aux policiers qui tentaient de les arrêter. Deux ont été tués, un troisième a pris la fuite, précise China News Service. Une traque est en cours pour retrouver le fugitif. Des affrontements entre membres des ethnies Han, majoritaire en Chine, et Ouïghours ont fait des centaines de morts ces deux dernières années dans le Xinjiang, une province de l'Extrême-Ouest de la Chine. Le pouvoir chinois, qui attribue ces violences à un groupe armé, le Mouvement islamique du Turkestan oriental, redoute que des militants ouïghours aillent se battre et s'aguerrir à l'étranger au sein de groupes djihadistes. Des associations de défense des droits de l'homme affirment pour leur part que ces Ouïghours candidats à l'exil fuient les persécutions et les politiques répressives du pouvoir. Une force spéciale a été mise sur pied dans six provinces et régions du sud-ouest de la Chine afin d'empêcher ces départs. Outre le Xinjiang, la force "4-29" est également active dans le Henan, le Guangdong, le Guangxi, le Sichuan et le Yunnan. Le ministère chinois de la Sécurité a annoncé dimanche que 262 tentatives de franchissement illégal des frontières avaient été déjouées depuis le mois de mai dernier, menant à l'arrestation de 852 migrants et 352 passeurs. Ces filières, ajoute le ministère, "sont principalement organisées de l'étranger et contrôlées en coulisse par le Mouvement islamique du Turkestan oriental dans sa volonté de répandre l'extrémisme religieux et d'enrôler des individus pour qu'ils partent à l'étranger et participent à des opérations djihadistes". (Michael Martina; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant