Deux opposants exécutés au Bangladesh pour crimes de guerre

le
0

DACCA, 21 novembre (Reuters) - Deux dirigeants d'opposition ont été exécutés dans la nuit de samedi à dimanche au Bangladesh pour des crimes de guerre commis durant la guerre d'indépendance en 1971, a annoncé un responsable de la police. L'islamiste Ali Ahsan Mohammad Mujahid, 67 ans, et Salauddin Quader Chowdhury, 66 ans, ancien député du Parti nationaliste du Bangladesh, ont été pendus à la prison centrale de Dacca peu après le rejet de leurs demandes de grâce par le président Abdul Hamid. L'opposition ayant appelé à une grève générale et à des manifestations, les forces de sécurité ont été déployées à travers le pays. Ali Ahsan Mohammad Mujahid était le secrétaire général du parti Jamaat-e-Islami. Le tribunal chargé des crimes de guerre a été créé en 2010 pour juger les exactions commises lors de la guerre d'indépendance qui a fait environ trois millions de morts, lorsque le Bangladesh s'était séparé du Pakistan. Le gouvernement est accusé par ses détracteurs d'utiliser ce tribunal comme d'un instrument contre les deux principaux partis d'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh et le Jamaat-e-Islami. Selon Human Rights Watch (HRW), organisation de défense des droits de l'homme basée à New York, le tribunal ne respecte pas les normes internationales de procédure. (Serajul Quadir, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant