Deux offres pour Florange, mais sur un périmètre élargi

le
0
DEUX OFFRES POUR FLORANGE QUI PORTENT SUR UN PÉRIMÈTRE PLUS LARGE
DEUX OFFRES POUR FLORANGE QUI PORTENT SUR UN PÉRIMÈTRE PLUS LARGE

PARIS (Reuters) - Deux offres et marques d'intérêt ont été reçues par le gouvernement pour la reprise d'une partie des installations d'ArcelorMittal de Florange (Moselle) mais sur un périmètre plus large que les hauts fourneaux et l'aciérie, a déclaré mercredi le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

"Je suis en mesure de vous indiquer que le gouvernement a reçu deux offres et marques d'intérêt sur un périmètre plus large que celui qui a été octroyé par la famille Mittal", a-t-il dit lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

"Nous considérons que le moment est venu de demander à Mittal de faire bouger sa position pour qu'enfin nous puissions sauver ensemble l'acier français et son meilleur symbole, les hauts fourneaux de Florange", a-t-il ajouté.

ArcelorMittal avait confirmé le 1er octobre son intention de fermer ces deux hauts fourneaux, les deux derniers en activité en Lorraine et l'aciérie du site tout en conservant les activités de la "filière froide" sur place.

Accédant à la demande du gouvernement français, il avait accepté un délai de deux mois pour mettre en oeuvre sa décision, le temps pour les pouvoirs publics de trouver un éventuel repreneur.

ArcelorMittal s'était dit prêt à ajouter la cokerie de Florange, qu'il entend autrement conserver, dans le périmètre de cession pour faciliter l'opération.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yann le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant