Deux oeuvres pillées par les nazis retrouvées au Bundestag

le
0
DEUX OEUVRES PILLÉES PAR LES NAZIS AURAIENT ÉTÉ RETROUVÉES AU BUNDESTAG
DEUX OEUVRES PILLÉES PAR LES NAZIS AURAIENT ÉTÉ RETROUVÉES AU BUNDESTAG

BERLIN (Reuters) - Un historien a découvert dans l'enceinte du parlement allemand deux oeuvres d'art volées par les nazis, rapporte lundi le journal à grand tirage Bild.

Le porte-parole du Bundestag n'a pas confirmé la découverte, se bornant à dire que les recherches menées par ce spécialiste de l'histoire de l'art dans les collections du parlement, qui ont commencé en 2012, se poursuivaient.

"Nous ignorons quand nous disposerons des résultats de ses investigations", a-t-il dit.

Selon Bild, les deux oeuvres retrouvées sont une peinture à l'huile de Georg Waltenberger, "Le chancelier Bülow s'exprimant devant le Reichstag" (1905), et une lithographie de Lovis Corinth, "Rue de Königsberg".

Les nazis ont pillé des centaines de milliers d'oeuvres d'art dans les musées et chez les particuliers en Allemagne et dans toute l'Europe dans les années 1930 et 1940. Un nombre indéterminé d'oeuvres sont toujours portées manquantes.

En novembre, les autorités allemandes ont révélé qu'un vaste trésor d'oeuvres d'art pillées par les nazis, d'un montant global d'un milliard d'euros, avait été retrouvé dans un appartement de Munich.

Cette collection a été détenue pendant des décennies par Cornelius Gurlitt, fils, âgé de 80 ans, d'un marchand d'art à qui Hitler avait ordonné d'achever des oeuvres d'"art dégénéré" et de les revendre afin d'amasser des fonds pour le compte des nazis.

Selon Bild, l'une des deux oeuvres retrouvées dans la collection du Bundestag a appartenu à l'origine à la famille Gurlitt.

Les autorités allemandes ont été vivement critiquées pour avoir fait silence pendant deux ans sur la découverte de 1.406 oeuvres d'art européennes au domicile de Gurlitt, parmi lesquelles des Picasso et des Matisse.

La collection du Bundestag comprend environ 4.000 oeuvres et les enquêtes ont établi que 108 oeuvres étaient de provenance inconnue, écrit Bild.

Voici quatre ans, le parlement allemand a rétrocédé à son propriétaire originel un portrait de Bismark signé Franz von Lenbach, qui avait été en fait volé par les nazis.

Madeline Chambers, Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant