Deux numéros et un seul portable

le
0
Deux numéros et un seul portable
Deux numéros et un seul portable

Depuis sa retraite sportive, le roi du roller et du saut dans le vide s'est plongé dans un nouvel univers, celui de la téléphonie. Sa société Onoff Telecom, créée en 2013 et spécialisée dans la location de numéros mobiles virtuels, est déjà un succès avec pas moins de 1 million de numéros activés depuis début 2015. Aujourd'hui, l'ex-champion du monde propose un dispositif « unique au monde » qui peut intéresser les 5 millions de Français qui jonglent avec deux numéros de portable.

 

« C'est comme si vous installiez une seconde carte SIM, ou un second téléphone dans votre smartphone », explique Taïg Khris. Disponible sur l'App Store et sur Google Play, l'application Onoff permet de « virtualiser » l'un des deux numéros et donc de faire l'économie d'un abonnement. Mémorisé dans le cloud, ce numéro reste utilisable avec toutes ses fonctionnalités (SMS, MMS, contacts, répondeur, messagerie...).

 

Concrètement, la première chose à faire est d'obtenir le numéro RIO (relevé identité opérateur) qui permet d'identifier la carte SIM et que l'on demande en appelant le 31.79. Ensuite, si vous avez deux abonnements, l'un chez l'opérateur A, et l'autre auprès de l'opérateur B, vous résiliez l'abonnement A tout en gardant le numéro qui bascule sur la carte SIM de B. Le tout pour un coût de 3 € par mois et sans engagement.

 

« On peut le faire avec autant de numéros que l'on veut », insiste le spécialiste de l'extrême qui a travaillé avec 50 ingénieurs pour mettre au point cette technologie. En outre, « virtualiser » son numéro permet de le retrouver partout. « Si on vous vole ou que vous perdez votre smartphone : aucun problème ! précise Taïg Khris. Vous prenez n'importe quel autre téléphone mobile, vous chargez l'application, vous entrez votre adresse mail et votre code, et vous disposez à nouveau instantanément de votre numéro, de vos messages, de vos SMS, ainsi que de tous les services ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant