Deux nouvelles victimes du chikungunya en Polynésie française

le
0

PAPEETE, 26 novembre (Reuters) - L'épidémie de chikungunya qui sévit en Polynésie française a fait deux nouvelles victimes, a annoncé jeudi le gouvernement de la collectivité. Il s'agit d'un homme de 80 ans souffrant d'insuffisance rénale et d'un nourrisson de huit jours. Plus de 11.000 personnes sont touchées par cette épidémie sans précédent dans le territoire du Pacifique, qui a fait deux premières victimes la semaine passée. Cette maladie qui se répand par les moustiques est particulièrement dangereuse pour les personnes à risques comme les très jeunes enfants, les personnes âgées malades et les femmes enceintes. Quatre-vingt quinze pour cent des cas ont été recensés sur les îles de Tahiti et de Moorea mais d'autres sont signalés sur les archipels des Tuamotu, des Marquises, des Australes et sur les autres îles de la Société. (Daniel Pardon, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant