Deux nouvelles inculpations liées aux attentats de Bruxelles

le , mis à jour à 15:45
0
 (Actualisé avec nouvelles interpellations, dernier paragraphe) 
    BRUXELLES, 12 avril (Reuters) - Deux nouveaux suspects ont 
été inculpés lundi pour leur implication présumée dans les 
attentats qui ont tué 32 personnes le 22 mars à Bruxelles, 
annonce mardi le parquet fédéral de Belgique. 
    Smaïl F., né en 1984, et Ibrahim F., né en 1988, seraient 
impliqués dans la location d'un logement ayant servi aux 
attaques dans la station de métro Maelbeek et à l'aéroport de 
Zaventem. Ce logement est situé à Etterbeek, une des communes de 
l'agglomération bruxelloise. 
    Ils sont inculpés de participation aux activités d'un groupe 
terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives 
d'assassinats terroristes, comme auteur, coauteur ou complice. 
    D'après le journal La Dernière Heure, des caméras de 
vidéosurveillance ont filmé les deux hommes entrant dans 
l'immeuble d'Etterbeek le 23 mars, au lendemain des attentats, 
et transportant plusieurs sacs. 
    Précisant que les deux hommes sont frères, le quotidien 
belge ajoute sur son site internet qu'ils ont "nettoyé 
l'appartement qui a servi de planque aux terroristes du métro". 
    Le parquet ne précise pas quand les deux suspects ont été 
appréhendés mais la loi belge prévoit généralement qu'un suspect 
comparaisse devant un juge d'instruction dans les 24 heures 
suivant son interpellation. 
    Quatre autres suspects ont été interpellés vendredi dernier, 
parmi lesquels Mohamed Abrini, qui a avoué selon les enquêteurs 
avoir déposé une bombe à l'aéroport, et Oussama Kraiem, 
soupçonné d'avoir acheté les sacs ayant servi aux auteurs des 
attentats de Zaventem et aperçu le 22 mars en compagnie de 
Khalid el Bakraoui, le kamikaze de Maelbeek. 
    Mohamed Abrini, qui a reconnu être "l'homme au chapeau" 
filmé le 22 mars par les caméras de surveillance de l'aéroport, 
était également recherché pour son rôle dans les attentats de 
Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts le 13 novembre. 
    La police belge a mené samedi une perquisition dans le 
logement d'Etterbeek sans trouver d'armes ni d'explosifs.  
    Les enquêteurs recherchent un sac que portait Oussama Kraiem 
avant l'attentat de la station de Maelbeek et qu'ils soupçonnent 
fortement de contenir des explosifs, rapportent les médias 
belges.  
    Les opérations se sont poursuivies ce mardi. Le parquet a 
annoncé que trois personnes avaient été interpellées et emmenées 
pour audition à la suite d'une perquisition à Uccle, dans le sud 
de l'agglomération bruxelloise, "dans le cadre de l'enquête 
ouverte à la suite des attentats de Paris du 13 novembre". 
     
    VOIR AUSSI: 
    ENCADRE Principaux suspects liés aux attaques de Paris et 
Bruxelles   
 
 (Robert-Jan Bartunek,; Nicolas Delame, Jean-Stéphane Brosse et 
Henri-Pierre André pour le service français, édité par Tangi 
Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant