Deux nouvelles «guérisons inexpliquées» à Lourdes

le
1
L'Église catholique doit encore se prononcer sur d'éventuels miracles mais elle demeure d'une grande prudence face à ces phénomènes.

Deux «guérisons inexpliquées» viennent d'être confirmées par les sanctuaires de Lourdes qui se refusent toutefois à parler de «miracles». Ils concernent deux personnes dont l'identité n'est pas encore révélée. Une religieuse de 77 ans qui a retrouvé «l'usage de ses jambes» en 1965, lors d'un séjour à Lourdes, alors qu'elle était atteinte d'une lombosciatique paralysante opérée plusieurs fois. Et une femme de 43 ans souffrant de poussées d'hypertension avec apparition d'½dèmes cérébraux. Elle a retrouvé une «vie normale» après une visite à Lourdes en 1989.

Pour parler de «miracles» il faudra attendre la validation théologique de ces «faits médicalement inexpliqués» par l'évêque du lieu où vivent ces deux personnes. Seule l'autorité ecclésiale peut reconnaître on non un «don personnel de Dieu» selon la formule du dernier miracle en date reconnu par Mgr Emmanuel Delmas, médecin de formation et actuel évêque d'Angers. En mars 2011, il s'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 85813003 le jeudi 8 déc 2011 à 18:10

    Faudrait y envoyer l'Euro...à Lourdes.......