Deux nouvelles colonies de manchots empereurs

le
0
Des scientifiques français ont repéré des peuplements de manchots lors d'une rotation de l'Astrolabe, le navire de l'Institut Paul Émile Victor, entre la Tasmanie et la base française Dumont d'Urville en Antarctique.

Deux nouvelles colonies de manchots empereurs ont été repérées et visitées au début du mois par André Ancel et Yvon Le Maho (CNRS-université de Strasbourg). Leur découverte a eu lieu au cours de la première rotation de l'Astrolabe, le navire de l'Institut Paul Émile Victor (IPEV) qui relie et ravitaille durant l'été austral la Tasmanie et la base française Dumont d'Urville sur le continent antarctique. Composées de plus de 6000 poussins, les manchots sont installés sur de la glace de mer à plus de 250 kilomètres à l'est de la base française Dumont d'Urville. Le nombre de couples est estimé à près de 8.500.

Les deux colonies sont éloignées de 15 km. Elles pourraient avoir été séparées lorsque l'immense langue du glacier Mertz s'est coupée en ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant