Deux Noirs tués par un policier à Chicago

le
0
 (Actualisé avec confirmation de la police, § 4) 
    CHICAGO, Illinois, 26 décembre (Reuters) - Un policier de 
Chicago a tué par balles un étudiant et une mère de famille, 
tous deux noirs, en intervenant samedi matin sur une affaire de 
violence familiale. 
    Dans un communiqué, la police de la ville précise que les 
agents arrivés sur les lieux ont dû "affronter un individu 
combatif". Les coups de feu sont partis dans l'altercation qui a 
suivi. 
    Les deux victimes, Bettie Jones, 55 ans, mère de cinq 
enfants, et Quintonio Legrier, un étudiant de 19 ans, ont été 
mortellement touchés, ont annoncé les services de médecine 
légale du comté de Cook.  
    D'après des membres de sa famille, Bettie Jones a été 
mortellement touchée par une balle tirée à travers une porte. La 
police a confirmé qu'elle avait été "accidentellement touchée et 
tragiquement tuée". 
    Cette nouvelle affaire intervient alors que la police de 
Chicago fait l'objet d'une enquête fédérale ouverte en vertu de 
la protection des droits civiques. L'investigation porte sur 
l'usage de la "force létale" et sur le respect de la discipline 
dans les rangs de la police de la troisième plus grande ville du 
pays. 
    La diffusion récente d'une vidéo montrant la mort d'un 
adolescent noir tué en 2014 par un policier blanc a conduit à de 
nombreuses manifestations de colère doublées d'appels à la 
démission du maire de la ville, Rahm Emanuel, ancien secrétaire 
général de la Maison blanche au début du premier mandat de 
Barack Obama. 
    Des proches ont confié que Quintonio Legrier était le fils 
du propriétaire de la maison, où la police a été appelée au 
secours alors qu'il menaçait son père d'une batte de base-ball 
en métal.  
 
 (Mary Wisniewski et Justin Madden; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant