Deux navires de croisière portugais saisis à Marseille

le
0
L'armateur propriétaire des deux paquebots aurait contracté un million d'euros de dette. Le tribunal de commerce de Marseille est en charge de l'affaire.

La pêche à la ligne. C'est tout ce qu'il reste pour occuper ses journées à Basil, un marin ukrainien bloqué à Marseille et interviewé par Le Parisien . Comme lui, ce sont 463 employés de l'armateur portugais «Classic International Cruises» qui sont contraints de rester en poste dans leurs paquebots d'affectation alors même que ceux-ci sont vidés de leurs passagers et immobilisés pour plusieurs mois dans le port de la cité phocéenne sur décision de justice.

Cette situation fait suite à l'application d'une saisie conservatoire décidée par le tribunal de commerce de Marseille. Cette mesure consiste en la saisie provisoire des biens mobiliers d'un débiteur afin d'apporter une garantie à son créancier avant que ne soit prononcé le jugement condamnant le débiteur à payer sa créance. Dans le cas précis, l'instance judiciaire agit suite à des défauts de paiement de la part de l'armateur portugais: des factures de carburants et certains salaires sont en attente de r

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant