Deux morts dans une manifestation au Kenya

le
0
    NAIROBI, 13 octobre (Reuters) - La police kényane a tué deux 
manifestants et en a blessé un troisième vendredi à Bondo, dans 
le sud-ouest du pays, où une vingtaine de militants de 
l'opposition attaquaient un poste de la police, ont annoncé les 
autorités. 
    Les forces de l'ordre ont par ailleurs fait usage de gaz 
lacrymogène pour disperser de petites manifestations à Nairobi, 
la capitale, à Kisumu et dans le port de Mombasa, les trois 
principales villes du pays. 
    Les autorités kényanes ont interdit jeudi les rassemblements 
avant le scrutin présidentiel prévu le 26 octobre. 
    Le président sortant, Uhuru Kenyatta, et l'opposant Raila 
Odinga étaient censés s'affronter de nouveau après l'annulation 
par la Cour suprême du scrutin du 8 août, remporté par Kenyatta. 
    Mais Odinga a annoncé mardi qu'il retirait sa candidature et 
la coalition qui le soutient a appelé à des manifestations en 
faveur de réformes électorales préalables à un nouveau scrutin. 
    La commission électorale a confirmé la tenue du vote, qui 
verra Kenyatta affronter six concurrents dont aucun n'a 
recueilli plus de 1% des voix en août. 
 
 (George Obulutsa, avec Andrew Mwaura à Nairobi, Joseph Akwiri à 
Mombasa et Karin Strohecker à Londres; Guy Kerivel pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant