Deux morts, 16 blessés dans des attentats suicides au Nigeria

le
0
    MAIDUGURI, Nigeria, 15 mars (Reuters) - Quatre adolescentes 
ont tué deux personnes et en ont blessé 16 autres lorsque leurs 
ceintures d'explosifs ont été activées à Maiduguri, une ville du 
nord-est du Nigeria, a annoncé mercredi un porte-parole de 
l'agence nationale des secours (Nema). 
    Les jeunes filles ont frappé à la porte d'un logement avant 
de déclencher leurs explosifs, a déclaré Abdoulkadir Ibrahim. 
    Ces attaques contre des habitations individuelles 
s'inscrivent dans une nouvelle stratégie développée par Boko 
Haram, le groupe de combattants islamistes combattu par le 
pouvoir central nigérian. 
    Depuis la fin de la saison des pluies, fin 2016, les 
attentats suicides se sont multipliés dans le nord-est même si 
un grand nombre d'entre eux ont été déjouées ou ont échoué. 
    Mardi, des combattants de la secte islamiste ont diffusé les 
images de l'exécution de trois hommes accusés d'être des espions 
à la solde de l'armée. Cette vidéo de sept minutes, la première 
publiée par Boko Haram en deux ans, reprend les codes de celles 
de l'Etat islamique. 
    L'insurrection islamiste dans le nord-est du Nigeria, qui 
déborde parfois sur les territoires des pays voisins, a fait 
15.000 morts et plus de deux millions de déplacés. 
 
 (Kolawole Adewale et Lanre Ola, Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant