Deux mois de hausse des accidents et délits routiers

le
0
La mortalité du début 2011 est inquiétante, mais en 2010 l'enneigement avait réduit le trafic.

Davantage de tués sur les routes depuis deux mois, une explosion des délits routiers les plus graves au cours de cette même période : avec de telles données, tout laisse à penser que les associations qui prédisaient un relâchement du comportement des automobilistes avaient raison. L'adoption de l'assouplissement des règles du permis à points par le Parlement, en janvier, devait fatalement, selon elles, entraîner un retour des mauvais réflexes au volant. Mais rien n'est moins sûr. En dépit de ces indicateurs, l'insécurité routière ne s'est pas forcément aggravée. Explication. À l'origine des chiffres portant sur la flambée des infractions routières, l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) signale que ces données traduisent surtout un renforcement de l'activité des forces de l'ordre. Il s'est soldé par une envolée de procès-verbaux. Les grands excès de vitesse : + 55 % en deux mois (de 1514, en 2010, à 2 358) ; les c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant